23 avril 2009

La vie de chateau


La fin du voyage nous laisse peu de temps d'internet pour donner des nouvelles et c'est qu'en Thailande ils abusent vraiment avec le prix d'internet...bref, nous voila de retour a la civilisation, maintenant aux States, demain au Mexique.

Bali, c'est ballot

Trop facile comme titre, ahahah. Ouais, on a ete vraiment decus par Bali. Non pas qu'on attendait des trucs de fou, mais au moins une ile archi-paradisiaque et l'impression qu'on en a eue c'est plus une jolie petite ile envahie/bouffee par le tourisme et donc largement surcotee.Penser que cette ile est un des endroits favoris pour passer une lune de miel, mouais, y a des super hotels 5 etoiles, mais ca casse vraiment pas trois pattes a un canard!
Donc, pour visiter l'ile on a pris la moto, mais une bonne partie de l'ile est vraiment blindee de monde et de trafic, donc on a du faire six heures de moto...pour pas grand chose. Beaucoup de magasins d'artisanats, beaucoup de facilites touristiques...pas tant de trucs a voir, franchement. Surcote Bali. C'est ballot.

Farniente aux Gilis

Comme on n'etait pas vraiment convaincus par Bali, on est partis assez vite sur les Gili Islands, qui se trouvent pres de Lombok, l'ile voisine de Bali. On est reste sur Gili Air, une des trois iles des Gilis, et ayant reussi a avoir un bon hotel pour pas cher, on se l'est coule douce, vraiment, marquant ainsi le debut d'une fin de voyage vraiment relaaaaax.
Le plus impressionant des Gilis c'est la couleur de l'eau: une couleur azur, turquoise, bleue foncee par endroits. Vraiment magnifique. Toute l'idee qu'on peut se faire d'une ile paradisiaque. Le seul probleme c'est qu'il y a pas vraiment de plages, et puis plein de corail, donc pas vraiment d'endroit pour se baigner...
On en a quand meme profite pour se faire une session de snorkeling et personnellement pour verifier que j'avais pas encore totalement perdu ma peur des profondeurs.
Pour resumer cette derniere partie de l'Indonesie, on a passe du tres bon temps aux Gilis, mais j'ai quand meme ete assez decu par Bali, ou meme vachement decu. Et si il y avait a choisir une plage pour se la couler douce dans le sud-est asiatique ca serait certainement pas Bali...

La trilogie thailandaise

Apres Bali et Gili, on est donc retournes en Thailande pour visiter la cote Ouest cette fois (en decembre on avait fait la cote est) et s'attaquer aux fameuses plages de : Phuket, Phi Phi et Krabi.
Alors autant vous le dire tout de suite: oui, c'est tres tres touristique. C'est envahi de touristes. Maaaaaais, meme avec plein de touristes le paysage est vraiment impressionant dans chacun de ces trois endroits.
La plus touristique, Phuket, possede egalement les plages les plus fantastiques (Karon, Kata...) qu'on ait vus jusqu'a present. Comme a Bali, beaucoup de facilites touristiques, mais beacoup plus facile pour se deplacer d'un endroit a un autre aussi. On a passe cinq jous la-bas, le temps de passer dans deux hotels 3 etoiles (la classe!) pour vivre la vraie vie de chateau, pour la premiere fois depuis tant de temps...
Ensuite on a pris le bateau pour Phi Phi, celebre pour avoir abrite le tournage du film The Beach et donc super touristique egalement, quoique bien plus petite que Phuket. Impressionant. Surtout le paysage, ces rochers qui sortent de l'eau, couverts de foret tropicale et avec a leur pied des plages de sable fin et des eaux claires. Waow. C'est assez cher par compte, mais on a reussi a trouver un petit bungalow sympa pour 12 euros, donc on s'en est sortis. On n'as pas fait grand chose non plus, a part plage et tele quand la pluie arrivait l'apres-midi (c'est la saison de pluie pour cette partie de la Thailande).
Enfin, on a repris le bateau pour retourner sur la peninsule Thailandaise, a Krabi, ou plutot juste a cote a Rai Lay pour un autre endroit aux decors fantastiques une fois de plus. Memes activites qu'a Phi Phi et on est restes au final juste trois jours, histoire de rentrer a Bangkok pour celebrer le nouvel an thai: le Songkran.

Songkran: la fete de l'eau

Le Songkran dure trois jours, pendant lesquels les thailandais arpentent les rues et routes de la Thailande armes de seaux d'eau, de pistolets a eau ou de n'importe quel autre ustensile qui puisse arroser.
Deja, notre depart de Krabi avait ete folklorique puisque sur le chemin a la station de bus, une file interminable de pick ups, charges a l'arriere de cinq ou six rigolos, nous balancaient des seaux d'eau, des seaux de peinture (!). 
Arrives a Bangkok (apres notre dernier long voyage en bus, snif), on n'a pas trouve meilleure idee que de trouver un hotel dans la zone de celebration principale du Songkran (la fameuse Khao San Road). Resultat: toute la journee du 15 avril, on s'est fait arroses copieusement et la soiree du 15 avril, on a celebre avec tous les jeunes thais en dansant au rythme tres techno de la musique. A minuit, les festivites arretaient et on rentrait tranquillement a l'hotel pour un repos bien merite.

...et pourquoi pas le Japon?

Apres trois jours a Bangkok, quelques emplettes et le temps de dire au revoir a Maboul et Api qui nous ont encore accueilli parfaitement, on etait donc sur le chemin du retour.
Le petit probleme, mais qu'on a toujours eu, c'est que les billets "grande distance" on les achete a une ami de Bere qui travaille a United Airlines. Et ces billets sont des billets "en attente" pour la classe business. Donc le truc positif c'est que s'il y a des places en business, on monte en business (ca nous est arrive 2 fois a l'aller). Le truc negatif, c'est que s'il n'y a pas de places dans l'avion...ben on attend le vol suivant. Mais ca, ca nous etait jamais arrive.
Bref, on n'a pas eu de probleme pour voler de Bangkok a Tokyo, qui etait la premiere partie de notre voyage jusqu'a San Francisco. On n'est pas monte en business, mais au moins on est montes. Bon ben, arrives a Tokyo le premier vol est plein, on attend le second: plein aussi. Merde.
Resultat, on est entres pour la premiere fois de notre vie au Japon (autrement qu'en transit) pour passer la nuit dans un hotel assez cher...voila, on n'avait plus qu'a prier que les vols du lendemain allaient pas etre pleins et au final, on a pu monter dans le premier vol. Ouf.

La Californie

Finalement, on est arrives lundi 20 Avril a San Francisco. De retour du continent asiatique, cette fois pour de vrai. Ici, on reste chez Cyril et on a eu le temps de visiter un peu la ville. Mon impression est assez mitigee et je le resumerai en disant que c'est pas une ville incroyable a visiter, mais c'est certainement une ville geniale pour y vivre.

Voila, demain on s'en va pour Mexico City, derniere etape avant notre retour a Madrid.

Grosses bises a tout le monde et a tres bientot!

2 commentaires:

Anonyme a dit…

'Tain, entre Bangkok et le Mexique, on peut dire que vous êtes au centre de l'actualité vous!

Faites gaffe au cochon.

A très bientôt, vous êtes quand exactement en Europe?

Reno

cyril a dit…

Je relis votre blog, pour decider ou aller pour un w-e escape de Hog Kong apres le boulot. Merci pour le coup de pouce. J'esitais, Bali ou Bankok (plus les alentours). Thailand alors! Fuck Bali...

Cyril